56e Congrès de l’Union Syndicale Suisse : grève des femmes en 2019

L’Union Syndicale Suisse USS est le plus grand mouvement de salariés regroupant des organisations actives dans l’administration, l’industrie, les services sociaux, les transports, le bâtiment, les orchestres, les médias et les banques, etc. L’USS est le partenaire privilégié de la politique pour tous les domaines qui relèvent du travail et des assurances sociales. Elle influence aussi activement l’agenda politique en organisant des campagnes, des référendums ou des initiatives.

Les éléments centraux de ce 56e Congrès réunissant plus de 260 participants furent : Le lancement d’une initiative pour une 13e rente AVS, dans le but de combler au moins en partie les pertes de revenus liées à la réduction des taux d’intérêt et des taux de conversion du 2e pilier. Les participants ont aussi chargé les responsables de l’USS d’examiner l’opportunité d’une initiative pour une caisse de maladie unique.

La participation à la grève féministe en 2019 a été décidée à l’unanimité afin de faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes et de lutter contre les différentes formes de discrimination à l’égard de celles-ci. Des comités de grève sont actifs depuis plusieurs semaines dans différents cantons et réunissent des femmes de différentes organisations issues du monde du travail, de la culture et de la vie sociale. Les jeunes femmes sont particulièrement engagées dans ce mouvement qui a été initié en dehors des structures syndicales. L’ASEB examinera comment et avec qui elle pourra participer afin que dans les instituts financiers aussi l’égalité se traduise dans les faits à tous les niveaux et dans tous les domaines. Davantage d’information sur les comités locaux déjà actifs

appel à toutes les femmes

Enfin, les participant.e.s ont pris congé de Paul Rechsteiner, leur président depuis 20 ans. Son engagement sans faille en faveur des employé.e.s, contre les injustices de l’histoire et du droit a été salué par une standing ovation. Pierre-Yves Maillard, actuel conseiller d’Etat vaudois, a été élu pour le remplacer. Il entrera en fonction en mai 2019.