skillaware - en forme pour relever les défis du secteur bancaire

Avec skillaware, vous avez la possibilité de savoir si et comment vos compétences de base répondent aux besoins actuels et futurs du secteur financier. L’autoévaluation skillaware est une enquête anonyme en ligne dans les conditions optimales de sécurité. Évidemment, les résultats ne seront ni communiqués à votre employeur ni à des tiers.

Dès le 5 septembre 2019, les membres de l’ASEB peuvent obtenir des informations complémentaires et un entretien d’orientation avec un conseiller de carrière sur la base des résultats de leur auto-évaluation. Les frais de cette première séance sont à la charge de l’association pour les membres de l’ASEB. Si vous n’êtes pas encore membre de l’ASEB, c’est le moment idéal pour adhérer à l’association et profiter de cet avantage.

1. Qu’est-ce que skillaware ?

skillaware est une campagne menée conjointement par les associations et partenaires sociaux suivants : Employeurs Banques, l’Association suisse des employés de banque et la Société des employés de commerce. La campagne repose sur la sensibilisation de tous les acteurs du secteur bancaire à leurs compétences de bases ainsi que l’incitation à réfléchir sur leur évolution professionnelle et leur employabilité.

2. Quel est l’objectif de skillaware ?

skillaware promeut la prise de conscience par les employé-e-s de leurs compétences personnelles et les soutient face aux défis de la transition technologique, économique et démographique, que ce soit au niveau de leur développement personnel que de leur formation professionelle. Le questionnaire en ligne permet l’autoévaluation de 16 compétences de base prédéfinies et offre à tous les employé-e-s l’occasion de se pencher sur leur employabilité et de l’analyser en détail.

3. Quelle est l’utilité d’une telle campagne ?

Une telle campagne est nécessaire pour pouvoir répondre activement aux futurs défis du marché – toujours plus complexes. Par conséquent, tous les acteurs du secteur bancaire doivent savoir quelles compétences de base sont et seront pertinentes à l’avenir. Pour cette raison, cette année, l’employabilité du personnel bancaire a été le thème central des négociations pour le renouvellement de la Convention relative aux conditions de travail du personnel bancaire (CPB).

4. Qu’entend-on par « compétences de base » ?

Les trois partenaires sociaux ont défini 16 compétences de base définies en fonction de l’évolution stratégique organisationnel et du personnel dans le secteur bancaire suisse. Ces compétences s’entendent comme un standard minimal pour l’ensemble du secteur et doivent assurer la qualité élevée du marché de l’emploi. Les compétences de base :

  • sont compatibles avec les modèles de compétence et de performance ainsi qu’avec les programmes de promotion ou de développement des talents des banques actuellement actives en Suisse ;
  • sont valables de la même manière à tout le personnel bancaire, dans tous les secteurs d’activité et à tous les niveaux hiérarchiques ;
  • décrivent des exigences expertisées en termes de connaissances, d’aptitudes et de comportement pour les collaborateurs et collaboratrices et le personnel de l’encadrement ;
  • peuvent être acquises et développées.

5. Que suppose l’idée d’une condition d’un standard minimal de compétences ?

Un standard minimal de compétences permet aux employé-e-s du secteur bancaire d’atteindre un niveau similaire dans les quatre principales catégories mentionnées, ce qui garantit à long terme l’employabilité et la performance des employé-e-s du secteur bancaire. En même temps, un standard minimal peut être utilisé comme base pour les programmes de promotion ou de développement de talents.

6. Qui peut participer et comment ?

Tous les collaborateurs et collaboratrices du secteur bancaire peuvent évaluer leurs compétences de base via une enquête en ligne et se faire une idée de leur propre niveau. Cette enquête est totalement anonyme et tient compte des directives officielles en matière de protection des données. Des informations détaillées sur l’autoévaluation et les liens vers la plateforme d’enquête seront disponibles en quatre langues sur le site web www.skillaware.ch. La participation à l’autoévaluation permet de sensibiliser les collaborateurs et collaboratrices aux compétences de base et à leur employabilité actuelle et à se situer selon leurs propres perspectives.

7. Quelle est la plus-value pour les employé-e-s qui participent à l’autoévaluation ?

Grâce à l’autoévaluation et à la lecture des résultats obtenus, tous les employé-e-s peuvent évaluer leur employabilité. Certains d’entre eux verront se confirmer la perception qu’ils ont d’eux-mêmes, d’autres se verront confortés par rapport aux doutes qu’ils nourrissent quant à leurs perspectives d’avenir. Les employé- e-s pour lesquels les résultats montrent un potentiel d’amélioration recevront un feedback informatif et transparent sur les domaines dans lesquels ils peuvent continuer à se former. Les résultats de l’autoévaluation ne sont pas transmis aux employeurs. Les banques sont néanmoins prêtes à soutenir leurs employé-e-s et à examiner ensemble les résultats. Ceci afin de déterminer les compétences à améliorer et les mesures de suivi nécessaires. Les employé-e-s ont également la possibilité de participer à un entretien d’orientation avec des conseillers professionnels indépendants.


Liste des conseillers en orientation

8. Pour quand est prévue la campagne ?

Le questionnaire d’autoévaluation sera en ligne dès le 5 septembre 2019 jusqu’à la fin de l’année.

9. Que se passe-t-il à la suite de l’évaluation ?

Les collaborateurs et collaboratrices intéressées par une formation continue après leur autoévaluation sont invités à suivre les processus internes définis dans leur banque. Au terme de l’enquête en ligne, les employé-e-s peuvent poser des questions et discuter de potentielles mesures de suivi directement avec un-e conseiller-ère dans le cadre d’un entretien d’orientation.

Ces entretiens peuvent revêtir différentes formes :

1. Conseil fourni par l’ASEB :

– Pour les membres de l’Association suisse des employés de banque

– Conseil téléphonique par l’ASEB

– Organisation d’un entretien d’orientation

2. Conseil via le service de coordination de skillaware : 

– Pour les employé-e-s qui ne sont pas membres de l’Association suisse des employés de banque
– Informations sur le site web www.skillaware.ch


Liste des conseillers en orientation

10. Combien coûtent ces entretiens d’orientation ?

Pour les membres de l’Association suisse des employés de banque et pour les personnes qui deviennent membres, les entretiens d’orientation sont gratuits. Les non-membres peuvent convenir d’un entretien avec un-e conseiller-ère d’orientation professionnelle à des conditions spéciales.

11. Qui prend en charge les mesures de formation continue qui en découlent ?

Ce sont les banques qui décident de proposer à leurs employé-e-s des mesures de formation continue (interne ou externe) et de les financer. Les détails doivent être négociés entre l’employeur et l’employé-e.

Des employés de banque qui sont membre chez l’ASEB depuis plus de deux ans, peuvent présenter une demande d’aide financière auprès la fondation pour la formation et à but social.

12. En quoi consiste l’entretien d’orientation ?

L’entretien est mené avec des conseiller-ère-s en orientation professionnelle et comprend une évaluation de la situation actuelle ainsi qu’une réflexion sur les résultats de l’autoévaluation. D’éventuelles autres mesures y sont également abordées.

Le service de coordination de skillaware met à disposition une liste des services correspondants.


Liste des conseillers en orientation

Les 16 compétences sont classées selon quatre catégories : 

Compétences personnelles d’autogestion

Appropriation
Résistance au stress
Capacité d’adaption
Résolution de problèmes

Compétences
entrepreneuriales

Prise de décisions
Orientation client
Orientation résultats
Organisation du travail

Compétences sociales et organisationnelles de réseautage

Interdisciplinarité
Multiculturalisme / Diversité
Adéquation au déstinataire
Esprit d’équipe

Compétences méthodologiques sectorielles et numériques

Exécution technique
Traitement des données
Communication numérique
Protection de l’information et des données

Vous pouvez trouver toutes les informations sur la page officielle de skillaware : www.skillaware.ch

Si vous êtes membre de l’ASEB ou si vous envisagez de le devenir, nous serons heureux de vous conseiller à skillaware@sbpv.ch ou 0848 000 885.
Veuillez noter que des délais d’attente peuvent survenir si vous nous contactez par téléphone.