La caravane mobile de l’ASEB «Giro 2018» est en tournée depuis le 3 mai et s’est déjà arrêtée dans de nombreux sites où il y a des banques en Suisse alémanique. La caravane fait maintenant une pause estivale et repartira en automne vers Bâle puis ensuite vers la Suisse romande et le Tessin, pour aller à la rencontre de nos membres et de nos futurs membres. Petit bilan intermédiaire avec André Marty, chargé de campagne ASEB.

interview: Flavien Allenspach
photo: movevent 

Interview avec André Marty, Campaigner ASEB, responsable Giro-Mobil

le Giro-Mobil 2018

Quel était l’objectif de l’ASEB avec la caravane Giro?

L’ASEB a défini la mission suivante pour son 100eanniversaire: quittons les bureaux et allons vers les gens! Nous avons essayé de réaliser cela avec la caravane mobile «Giro 2018». Il s’agit d’être présents en tant qu’association sur le terrain, d’avoir des échanges avec les employé-e-s de banque et de leur parler de l’ASEB.

Comment «Giro 2018» est-elle conçue, qu’est-ce que l’ASEB peut offrir au personnel des banques?

Nous avons mis en place une offre variée. Les employé-e-s peuvent profiter d’un massage de la nuque gratuit, participer à un concours pour gagner de l’or, recevoir des informations sur l’ASEB ou simplement faire le plein d’énergie avec un fruit ou un «caffè freddo».

Comment l’action est-elle perçue par les employé-e-s de banque?

Jusqu’à présent, les réactions sont très bonnes. Dans un premier temps, les personnes présentes restent un peu à distance. Mais dès que nous nous adressons à elles, de passionnantes discussions s’engagent et nos offres sont très utilisées.

Tu as été présent pratiquement à chaque endroit jusqu’ici: qu’est-ce qui t’as fait le plus plaisir/le plus impressionné?

Les réactions des employé-e-s de banque. Les réactions négatives sont très rares. Bien sûr, il y a toujours des individus qui nous ignorent, mais la grande majorité montre un grand intérêt pour l’ASEB et pour notre travail. De nombreuses personnes font état de situations et de problèmes qu’elles ont elles-mêmes vécu ou que des collègues ont vécu. Dans une discussion directe, nous pouvons alors montrer aux personnes concernées ce que l’ASEB peut faire dans de telles situations. Dans pratiquement touts les cas, on sent l’intérêt et le soutien des employé-e-s de banque.

Peux-tu donner un exemple?

J’ai notamment été marqué par une conversation avec deux dames d’un certain âge qui ont été mises devant le choix suivant par leur banque: démissionner, être licenciées ou prendre une retraite anticipée. Toutes deux n’étaient pas vraiment en mesure d’évaluer les conséquences des diverses options et étaient dépassées par la situation. Je leur ai rapidement expliqué en quoi les options diffèrent, quels sont leurs droits et quelles sont les possibilités de l’ASEB dans un tel cas. Je ne sais malheureusement pas si elles ont adhéré à l’ASEB; ce que je peux dire c’est qu’elles connaissent maintenant l’ASEB et savent que nous pouvons fournir une aide dans de tels cas problématiques.

Au moyen du coupon du concours, nous cherchons également à savoir quels sont les principaux problèmes. Qu’est-ce qui tracasse actuellement le plus les employé-e-s du secteur de la finance?

En tête de liste, il y a clairement la numérisation et tous les problèmes connexes, tels que l’outsourcing, la sécurité de l’emploiou le sentiment et la crainte de perdre pied avec l’âge. Les questions de salaire, les suppressions d’emplois et l’augmentation de la charge de travail sont aussi souvent mentionnées. Les problèmes des employé-e-s de banque sont très variés. Au total, environ 50 thèmes ont été indiqués comme faisant partie des thèmes préoccupants pour les employé-e-s du secteur de la finance.

Giro fait une pause estivale et repartira sur les routes en août. Quelles sont les étapes prévues?

Après avoir sillonné la Suisse alémanique au cours de ces 5 dernières semaines, nous nous rendrons dès la fin août et en septembre en Suisse romande et au Tessin. La caravane s’arrêtera notamment à Genève, à Lausanne et à Lugano. Et une étape à Bâle est également prévue.