Négociations pour un plan social chez Lloyds rompues

23. August 2013

Les directions de Lloyds et de l’Union bancaire privées (UBP) ont provoqué la rupture des négociations pour un plan social chez Lloyds après avoir annoncé qu’elles refuseraient de signer un accord avec l’Association suisse des employés de banque (ASEB). Au début des négociations, les parties s’étaient pourtant accordées pour que le cadre de la négociation soit un véritable plan social.
En agissant de la sorte, les directions des deux établissements violent les principes de base de la bonne foi. Elles rompent la confiance nécessaire lors des négociations et contribuent à renforcer les préjugés négatifs contre les banques qui fragilisent l’image de la place financière suisse et genevoise.
Le refus de principe de signer un plan social avec une organisation d’employés – après avoir négocié pendant cinq séances – constitue un signe grave de la détérioration du climat social en Suisse. Elle montre que Lloyds et l’UBP sont des banques qui ne reconnaissent aucunement le partenariat social. Les directions de ces deux établissements ne respectent pas non plus les employés de Lloyds qui, à une très large majorité, ont donné mandat à l’ASEB de négocier en leurs noms un plan social lors de trois assemblées générales du personnel réunies à Genève, à Eysins (VD) et à Zurich.
Cet irrespect de la part de la direction a malheureusement trouvé son illustration concrète dans les menaces proférées à l’issue de la réunion de négociation par le directeur des Ressources humaines de l’UBP à l’encontre des membres de la délégation du personnel. L’ASEB condamne ce type de comportement et prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger les délégués du personnel contre de possibles représailles de la part de leur employeur.
Au début de la séance de négociations, les directions de Lloyds et de l’UBP avaient annoncé un certain nombre de concessions voulues par le personnel, restant toutefois très éloignées des revendications du personnel. De plus aucun contrôle de l’application des mesures envisagées n’est possible sans plan social.
L’ASEB examine les prochaines mesures à prendre dans l’intérêt des employés de Lloyds et du personnel bancaire en général.
Genève, le 23 août 2013
Pour tout renseignement:
Clément DUBOIS, responsable romand de l’ASEB, tél.: 022 810 27 13
Denise CHERVET, directrice de l’ASEB: tél. 079 408 92 40
Communiqué aux médias>