Négociations salariales dans le secteur financier : l’ASEB recommande une augmentation de 2% à distribuer à 50% des employés

1. octobre 2018

Dix ans après l’éclatement de la crise financière, avec un renchérissement de 1% pour la première fois depuis de nombreuses années, il est temps de donner au personnel bancaire un signal positif. Pour cette raison, l’association suisse des employés de banque recommande non seulement une augmentation salariale de 2% mais aussi une large répartition de cette manne financière.

Faute d’augmentation générale des salaires, les responsables bancaires doivent veiller à une répartition équitable de la masse salariale entre les départements et les salariés : Ces dernières années, la guerre des talents a ponctionné de façon disproportionnée les budgets salariaux au détriment des employés moins profilés mais tout aussi nécessaires et efficaces. En distribuant à au moins 50% des employés de chaque département une augmentation salariale, les banques pourront corriger une stagnation salariale démotivante au vu des efforts exigés et des bénéfices engrangés.

L’enquête salariale bisannuelle de l’ASEB qui sera soumise au personnel des instituts financiers au printemps prochain permettra d’évaluer l’évolution de la politique salariale et le degré de satisfaction des employés bancaires. C’est la seule enquête salariale qui donne des informations concrètes par catégorie de banques et de salariés et assure une certaine transparence sur la politique salariale dans les banques et instituts Financiers.