Oui à l’initiative AVS+

15. septembre 2016

Le comité de l’ASEB a examiné l’initiative AVS+ et a unanimement décidé de soutenir cette initiative dans l’intérêt des employés de banques. Il appelle ses membres et les collaborateurs des banques à voter oui.

AVS: une sécurité pour la vieillesse
L’ASEB soutient le financement des retraites par le système des trois piliers : AVS, prévoyance professionnelle – caisse de pension –  et prévoyance individuelle. La combinaison de ces trois systèmes devrait permettre d’assurer les besoins vitaux (AVS) et de maintenir le niveau de vie antérieur (2ème pilier). L’augmentation de l’espérance de vie et les rendements financiers à la baisse fragilisent le système. De par son mode de répartition, l’AVS est moins exposée aux risques boursiers que le 2ème  pilier. Le vieillissement de la population affecte aussi seulement en partie l’AVS puisqu’il dépend aussi du développement économique. Ainsi, malgré la baisse du nombre de personnes actives par retraité(es), passant de 6,5 à 3,4 personnes pour 1 retraité(e) et l’augmentation de l’augmentation de l’espérance de vie, l’AVS amortit automatiquement depuis plus de 65 ans les coûts induits par la société vieillissante.

Une augmentation de l’AVS profite à la majorité de la population
Les conditions générales des caisses de pensions se détériorent sous la pression conjuguée des marchés financiers et de l’augmentation de l’espérance de vie : réduction des taux de conversion, augmentation des cotisations et de l’âge de la retraite. L’évolution des rentes de l’AVS est par contre calculable et fiable. Pour ces raisons, il est nécessaire de renforcer l’AVS afin de compenser au moins en partie les réductions du 2ème pilier.

Investir dans l’AVS est avantageux pour la majorité

Le rapport prix-prestation de l’AVS est nettement meilleur pour les bas et moyens revenus parce le financement de l’AVS est solidaire. Des cotisations AVS sont en effet prélevées sur tous les salaires, et ne sont pas plafonnées, les rentes elles sont plafonnées.

Pour une rente AVS maximale, les cotisations salariales et impôts payés par un couple* pendant toute sa vie professionnelle sont de :

Pour obtenir la même rente, le couple* aurait dû économiser bien plus dans la prévoyance privée :

*Année de naissance 1949, 11 000 francs de revenu avant la retraite. Tous les montants en francs aux prix d’aujourd’hui.

Financement de AVS +
Actuellement les cotisations AVS se montent à 4,2 % pour l’employé-e et autant pour l’employeur, alors qu’elles atteignent en moyenne 19,7 % en moyenne dans le 2e pilier. Une augmentation des cotisations salariales de 0,4 % pour les employeurs et autant pour les salarié-e-s suffit pour financer une hausse de 10 % des rentes. Pour un salaire brut de 5 000 francs, une personne âgée aujourd’hui de 30 ans paiera environ 20 francs par moisde plus. Mais elle recevra plus tard presque 200 francs de plus sur sa rente mensuelle.

Finançable, avantageuse, sûre, solidaire… l’initiative AVS + vaut la peine d’être soutenue.

Initiative AVS Plus :
augmenter l’AVS pour compenser les réductions de rentes du 2ème pilier

Une augmentation de 10% de la rente AVS : qui n’en voudrait pas ? Le problème, c’est le coût d’une telle opération. L’Union syndicale suisse propose de financer cette mesure entre autres par l’augmentation de la cotisation AVS de 0,8% à partager paritairement entre employeur et employé, soit 0,4% de déduction salariale supplémentaire. Avec le lancement de la campagne, les initiant ont mis en ligne un outil fort utile : un calculateur de rentes AVSplus. Il vous aide à calculer le supplément de rente AVS de 10% et ce qu’il vous en coûtera. Un aussi bon rapport prix/prestations est impossible dans les 2e ou 3e piliers.

>