Lun-Ven, 09:00 – 12:00 Horaires de bureau

Banques

Égalité de traitement pour les collaboratrices et collaborateurs de Credit Suisse et UBS

Acquisition de CS/UBS, Banques

banque sbpv

Égalité de traitement pour les collaboratrices et collaborateurs de Credit Suisse et UBS

UBS a annoncé aujourd’hui les modalités concrètes de l’intégration des unités de Credit Suisse en Suisse. Aux yeux de l’Association suisse des employés de banque ASEB, il est important que l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs des deux banques bénéficient de l’égalité de traitement dans ce processus. Une première étape importante réside dans un plan social uniforme applicable à l’ensemble du personnel de Credit Suisse et UBS à partir du 1er janvier 2024 et qui offre une protection particulièrement favorable aux collaboratrices et collaborateurs plus âgés. Dans le cadre de l’intégration des unités de Credit Suisse à UBS, des conditions de travail uniformes et une solution équivalente de caisse de pension sont essentielles. L’Association suisse des employés de banque part du principe qu’UBS va honorer sa promesse d’égalité de traitement.

Depuis le 19 mars 2023 et l’annonce de la reprise de Credit Suisse par UBS, l’Association suisse des employés de banque a fait valoir avec insistance trois revendications. Primo, un maximum d’emplois doivent être conservés. Secundo, le personnel de Credit Suisse doit
bénéficier du même traitement que celui d’UBS. Tertio, une protection particulière des collaboratrices et collaborateurs plus âgés est nécessaire. À peine un an plus tard, il est clair que ces trois revendications de l’Association suisse des employés de banque ont été satisfaites. L’heure est désormais à la mise en œuvre concrète.

Plan social uniforme à partir du 1er janvier 2024 avec protection particulière des collaboratrices et collaborateurs plus âgés.

Depuis le 1er janvier 2024, le même plan social s’applique à l’ensemble du personnel des deux banques en Suisse. Le plan social d’UBS en vigueur depuis 2019 en constitue la base ; certaines des prestations ont été étendues. Le cœur du plan social réside dans l’allongement du délai de résiliation jusqu’à 12 mois. Pendant cette période, les personnes concernées bénéficient d’un accompagnement dans la recherche d’un nouveau poste. L’objectif est de trouver un nouveau poste, en interne ou à l’externe, pour un maximum de personnes concernées avant l’expiration du délai.
Le plan social prévoit par ailleurs une protection particulière pour les collaboratrices et collaborateurs plus âgés qui, d’expérience, rencontrent davantage de difficultés à retrouver un poste malgré la pénurie de personnel qualifié. En outre, il existe la possibilité d’une retraite anticipée.
L’Association suisse des employés de banque est satisfaite que ses revendications aient été acceptées et félicite les deux commissions du personnel pour les succès obtenus lors des négociations. L’ASEB remercie également les deux banques, qui ont elles aussi assumé leur responsabilité sociale dans cette situation.

La fusion des unités opérationnelles et l’adaptation des structures sont indépendantes l’une de l’autre

UBS a annoncé aujourd’hui un calendrier de l’intégration des différentes unités de Credit Suisse. Dans un premier temps, près de 75 % des collaboratrices et collaborateurs de Credit Suisse en Suisse sont concernés
Ces prochains mois, Credit Suisse SA en Suisse, Credit Suisse (Suisse) SA et Credit Suisse Funds AG seront transférés dans l’unité correspondante d’UBS.

En Suisse, la loi sur la fusion prévoit qu’en cas de fusion par absorption, les rapports de travail des collaboratrices et collaborateurs à la date de la fusion sont automatiquement transférés à l’unité reprenante. Les collaboratrices et collaborateurs ont le droit de refuser ce transfert. En vue de garantir des conditions générales uniformes pour l’ensemble des futurs membres du personnel d’UBS, ces dernières ont été adaptées aux normes d’UBS.

L’Association suisse des employés de banque ASEB se réjouit que les annonces faites aujourd’hui permettent aux collaborateurs de Credit Suisse de connaître clairement la suite des événements ces prochains mois. Par ailleurs, l’ASEB salue la procédure de transfert des rapports de travail de Credit Suisse à UBS, qui se distingue des suppressions de postes. L’adaptation des structures interviendra ensuite indépendamment de cet aspect, selon un processus défini par les besoins opérationnels.

La promesse d’égalité de traitement reste d’actualité

Afin que les collaboratrices et collaborateurs de Credit Suisse puissent approuver en toute sérénité le transfert de leur contrat de travail, le « pack global » des conditions de travail doit être transparent et, de l’avis de l’Association suisse des employés de banque, refuser toute dégradation des conditions d’engagement.
Cela vaut également pour la caisse de pension. L’Association suisse des employés de banque part du principe que le taux de conversion, le montant des cotisations de l’employeur et les conditions de retraite anticipée seront identiques.
L’ASEB est persuadée qu’UBS appliquera l’égalité de traitement, telle qu’elle l’a démontrée dans le plan social, également dans le cadre du transfert imminent des rapports de travail de Credit Suisse à UBS et que l’objectif suprême de maintenir le plus grand nombre possible d’emplois en Suisse restera inchangé.